La réponse n’est pas unique. Du point de vue mathématique : lorsque la capacité de remboursement n’est pas suffisante ou devient inférieure à la mensualité à payer. Le montant des mensualités à taux fixe reste constant, mais les revenus pour des raisons diverses peuvent varier.

C’est la cas par exemple et le plus souvent d’ailleurs pour une modification de la rémunération professionnelle. Cette rémunération dépend du contrat de travail, autant des aléas indépendants de la volonté des emprunteurs. Le premier aléa sera le chômage partiel ou total, le second dans l’ordre des fréquences la maladie et les accidents qu’ils soient de la vie ou de la circulation. Et enfin, la situation familiale peut être la cause de difficultés financières. Notamment en cas de divorce, la communauté légale du couple sera dissoute, emportant à la fois la propriété du domicile.

Un projet nouveau

Devoir faire face aux situations tel que : agrandir la maison, c’est à dire engager des travaux immobiliers qui augmentent les mensualités à venir. Ou plus simplement le remplacement de la voiture automobile précipite le budget familial .

Dans ces cas qui ne sont pas limitatifs, un réaménagement de la dette aboutira à plusieurs possibilités.

  • La plus évidente sera de réduire les mensualités à venir.
  • Demander une réactualisation des conditions de ses financements avec la banque. (pas toujours simples).
  • Parfois l’assurance est trop coûteuse ou inadaptée à la nouvelle situation
  • Dans un cas inverse, pour une rentrée d’argent imprévu, il peut être envisager de réduire la durée du crédit. cela peut s’avérer utile, lorsque l’on prévoit l’heure de la retraite et de fait vouloir se désengager des charges financières.
  • En définitive, le besoin d’une trésorerie supplémentaire , reste la solution idéale.

Regroupement de crédit comment faire

La première chose que fera le courtier en rachat de crédit sera de chercher le coût total du crédit en cours . C’est à dire le montant qu’il faudrait verser pour se libérer immédiatement.

Ensuite il fera le point sur la situation réelle financière du couple. Le point exact sera fait sur le montant des revenus effectivement disponibles au remboursement des crédits en cours.

Dans le détails on regardera par catégorie , les prêts immobiliers puis les crédits à la consommation . En effet, il peut être plus simple de procéder au remboursement du crédit à la consommation par rachat de crédit conso.

Enfin, lorsque la situation l’exige le regroupement des crédits sera total, crédits conso et crédits immobiliers, seront rachetés par remboursement anticipé par la banque. Le courtier après avoir rassemblé tous les crédits à rembourser fera une simulation pour trouver la meilleure mensualité de sorte que le solde disponible en fin de mois soit suffisant .

En règle générale l’équilibre financier s’établit à partir du reste à vivre, c’est à dire un minimum vital par personne par mois. La durée du crédit s’allongera en fonction du montant mensuel . Plus on va faire baisser les mensualités de crédit , plus on rallonge la durée du crédit. En contre partie on retrouve le pouvoir d achat.

Obtenir un seul crédit en remplacement, c’est supprimer du même coup les dates de prélèvement multiples.

Prévoir un supplément de trésorerie est il nécessaire ?

Le regroupement de crédit est une opération qui s’avère indispensable à chaque fois que le reste à vivre par personne devient de manière régulière inférieur au montant légal. De manière exceptionnel et pour un temps limité, le cas échéant, on peut effectivement obtenir des délais de la part du créancier.

Autrement dit, le regroupement de crédits doit coûter le moins cher possible, et surtout doit être calculé suffisamment large pour éviter toute récidive de rachat de crédits .

En effet, un crédit vous engage et doit être remboursé. En revanche, on peut vérifier l’opportunité d’une telle opération. Pour ce faire, on mesure par comparaison l’avantage d’avoir souscrit un crédit plutôt que d’avoir louer le même bien. Cela est d’autant plus facile quand on parle du crédit immobilier et de son taux d’ endettement. Notamment le même domicile loué permet de s’assurer que l’investissement reste rentable.

Une règle d’or s’applique, à chacun de choisir : lorsque le crédit coûte moins cher que la location du même bien on parle de qualité financière. En d’autres termes on fait une affaire.

Maintenant lorsque le crédit coûte plus cher que le loyer d’un même bien, on regarde le taux d’effort par rapport toujours au reste à vivre. A cet égard, on considérera l’âge à laquelle se terminera le crédit, et bien d’autres raisons qui appartiennent à chaque emprunteur. Car il est bien évident que lorsque le crédit sera remboursé, la maison ne coûtera plus que l’entretien à venir, alors que le locataire en comparaison continuera sans cesse.