La retraite à vivre

rachat de prêt

Le passage à la retraite ne signifie pas une baisse d’activité, en revanche une baisse de revenus sans aucun doute. Alors, faut il attendre la fin d’un crédit pour reprendre une vie normale?

Le rachat de crédit seniors est la solution en règle générale.

En quoi consiste t il ?

Qu’il s’agisse de différents cas, tels que :

  • Racheter un crédit immobilier en cours de remboursement
  • procéder au remboursement anticipé du crédit auto
  • un rappel d’appel d’impôt suite à indemnité de cessation d’activité
  • Remboursement de l’étalement fiscal
  • revolving ou découvert en compte courant
  • Aménagement de donation partage

Une opération de banque qui reprend l’encours des dettes autrefois adaptées aux revenus salariés et regroupée en dans un nouveau prêt qui réponde à plusieurs critères.

Le premier sera d’obtenir un montant de mensualité comprise en deçà du taux d’effort eu égard aux pensions de retraite. Ainsi prêt immobilier et prêt personnel peuvent être remboursés par anticipation un instant T.

Les crédits en cours (avant la fin du prêt) sont arrêtés moyennant une indemnité de remboursement anticipé. Le coût total obtenu par simulation permettra la mise en place d’un nouveau crédit. Le rachat de prêt est consécutif à l’instruction d’un dossier de financement conforme aux conditions d’obtention prévu par le code monétaire et financier. A ce sujet, l’âge limite pour solliciter un rachat de crédit seniors est fixée à 85 ans et l’âge de fin du prêt ne peut dépasser 95 ans.

Ces limites peuvent paraître importantes voire exagérées. En réalité, la garantie et l’instruction du dossier complète la validité du financement.

L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire si les garanties sont réelles, garantie hypothécaire par exemple. En effet, le crédit hypothécaire permettra à la banque d’obtenir le remboursement du crédit au moment de la succession.

Il préservera les capacités de remboursement en privilégiant le pouvoir d’ achat du jeune retraité .

Financer un projet avec un rachat de crédit

La retraite ou l’approche de la retraite peut voire éclore des projets sans cesse remis à plus tard. il peut s’agir, des travaux d’aménagement de la maison pour plus de commodités. La salle de bain sera rénovée, et ce sera l’occasion de changer la baignoire pour une douche sécurisée. Les accès de la maison, les largeurs de portes, les couloirs et escaliers sont autant de sujets de transformation dans la maison.

Avec le regroupement de crédits, le courtier étudiera la possibilité d’augmenter le capital emprunté tout en respectant les capacités de remboursement vues plus haut et conserver une marge suffisante du reste à vivre en fin de mois .

Tous ces conseils, vous le savez ne seront facturés qu’au moment du déblocage du crédit. En effet, aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être demandé au particulier avant la réalisation du prêt.

Cette opération qui regroupe le rachat et l’ajout de prévisions de travaux évite une nouvelle mensualité dans l’avenir.

Les accidents de la vie à la retraite

L’allongement de l’espérance de vie n’exclut pas les problèmes d’argent. Un imprévu, pour adapter la maison à un handicap sérieux, ou encore partir en maison de retraite .

Les problèmes des enfants tel que le divorce, peut être source d’ennui et il n’est pas rare que le rachat de soulte ne puisse être financé par votre enfant. Bien souvent la solution passe par les parents retraités.

Une opération de regroupement vient à point nommé remettre de l’ordre dans le budget.

Quand demander un regroupement de crédits ?

Si la date de départ à la retraite est programmée depuis longtemps, alors la question ne se pose pas. Il suffira de voir un courtier quand vous avez une certaine visibilité à la fois de vos pensions à venir et surtout de pouvoir évaluer l’écart de ressources entre la vie active et la vie de retraité.

Pour obtenir les meilleures conditions, serait de consulter le courtier avant de partir à la retraite, car les banques sont moins enclines à accorder des prêts,a lors que la retraite est déjà entamée.

Soit un accident de la vie en est la cause, comme vu ci-dessus, et l’avantage n’est clairement pas en faveur de l’emprunteur. Soit devoir apporter une aide aux enfants s’explique et la solution sera comprise dans un temps estimé recevable par la banque. La garantie offerte par l’emprunteur règle le problème des risques d’impayé. A ce sujet être jeune retraité permet encore de souscrire une assurance emprunteur à des conditions acceptables.

Cette option couvre le remboursement du prêt restant dû, et par conséquent facilite la succession chez le notaire, le prêt étant soldé.