Rachat de prêt immobilier sans changer de banque

Le rachat de prêt consiste à faire baisser le taux du crédit immobilier en cours en le substituant à un nouveau prêt plus avantageux. Ce procédé permet au débiteur d’économiser grâce à la diminution du coût de prêt. Il veille aussi à faire baisser la mensualité pour alléger ses charges mensuelles et souscrire éventuellement à un crédit à la consommation. Le rachat de prêt immobilier peut se faire au sein même de la banque titulaire de crédit.

Le moment idéal

Parfois le taux de crédit immobilier sur le marché est en baisse considérable par rapport au taux de l’emprunt en cours. Quand cette situation se présente, beaucoup d’emprunteurs demandent à d’autres banques ou à d’autres organismes de financement de payer leur capital restant dû, puis, acquittent le nouveau prêteur au taux actuel moins cher. Face à cela, les banques peuvent accepter de faire un rachat en interne afin de garder leurs clients. Pour en savoir plus sur le moment idéal pour renégocier un prêt cliquez ici.

Comment obtenir un rachat de prêt immobilier sans changer de banque ?

Faire baisser le taux de crédit, en partant de l’intérêt à percevoir sur le prêt octroyé ne constitue pas une perte pour la banque. C’est un manque à gagner qu’elle préfère éviter au maximum. Pour l’amener à faire une concession, le client peut mettre en avant sa fidélité, son projet de souscrire un autre crédit comme un crédit auto, un crédit à la consommation, etc. Si la banque persiste dans son refus, le client peut menacer de fermer son compte et de changer de banque surtout s’il s’agit d’un investisseur ou d’une personne disposant d’un gros revenu.

Comment sortir gagnant d’un rachat de prêt en interne ?

Il s’agit avant tout d’une négociation auprès d’un conseiller bancaire ou d’un directeur d’agence. Afin de disposer de meilleur argument, l’emprunteur peut réaliser un comparatif d’offres de rachat de plusieurs banques. Le but étant de trouver l’offre la plus avantageuse et la moins chère puis d’en demander les mêmes modalités à sa banque. Cela peut servir également de référence pour faire fléchir son prêteur. La bonne astuce est d’amener lors du rendez-vous quelques offres de crédit d’autres banques. Si elles ne sont pas si avantageuses que cela, il est possible de bluffer en sortant le papier avec les en-têtes et logos d’autres organismes sans montrer le TAEG obtenu. Son banquier aura peur de voir son client partir et fera une meilleure offre. Il faut se montrer convaincant !