Quand faut-il renégocier un prêt ?

L’emprunteur ne pense pas à renégocier son prêt quand il reçoit le financement demandé. Cela semble évident, l’emprunteur  est dans la phase de paiement. Mais au fil du temps  quand il constate que le taux de crédit a considérablement baissé, et qu’il lui reste quelques années pour s’acquitter la totalité de ses emprunts. Alors Il est tenté par la re-négociation de son crédit. Or, renégocier un prêt n’est avantageux pour le débiteur que s’il le fait au bon moment.

Voici 5 meilleures conditions pour renégocier un prêt :

La différence entre l’ancien et le nouveau taux est d’au moins 1 point

C’est la seule condition pour que la somme gagnée par un taux réduit puisse être supérieur à la dépense payée après renégociation surtout avec les frais de dossier, la pénalité, etc.

L’échéance restante doit être d’au moins dix ans

Plus la durée restante du crédit diminue, plus l’intérêt à payer diminue. Or dans le cadre d’un crédit, le capital à rembourser reste le même, c’est seulement l’intérêt à payer qui bénéficie de la variation de taux.

Le prêt amortissable est au début de son remboursement

La mensualité d’un prêt amortissable est fixe mais la part dédiée au remboursement du capital augmente au fil des ans tandis que la part réservée au remboursement d’intérêt diminue d’année en année. Ce qui signifie que pour être rentable, la renégociation d’un prêt amortissable doit intervenir dans le premier 1/3 de son remboursement. Exemple : dans les 5 premières années pour un prêt de 15 ans).

Le crédit immobilier est un prêt in fine

Le prêt in fine consiste à payer une mensualité constituée uniquement d’intérêt et à verser une épargne pour rembourser le capital à la fin du prêt. Plus le crédit est d’une somme importante, plus l’intérêt est d’une valeur importante. Ainsi, la négociation d’un rachat de prêt sera avantageuse.

courtier-1

La banque n’accusera pas trop de manque à gagner

Une négociation est une entente gagnant-gagnant. Le refus de la banque est motivé par le manque à gagner qui le touche lors d’une renégociation. En ce qui nous concerne, la meilleure façon est de renégocier un prêt. Surtout  avec un taux qui présente des avantages pour l’emprunteur mais également acceptable pour  la banque. Maintenant s’il y a un changement de banque, ce n’est pas la même affaire.

Précision : nous parlons ici du moment propice pour réviser un prêt immobilier. Donc il faut gagner de l’argent grâce à un taux d’intérêt moindre. L’emprunteur aujourd’hui, dispose de plusieurs possibilités pour renégocier un crédit dans d’autres conditions comme par exemple pour baisser le niveau des mensualités.