Des astuces pour négocier son emprunt

5  astuces pour négocier son taux d’emprunt immobilier

Dans le domaine du crédit immobilier, le meilleur taux proposé par les établissements financiers dépend du profil du candidat et de sa demande. Bien qu’il soit généralement bas, cela ne doit pas vous empêcher de négocier au maximum pour réduire votre taux d’emprunt. Pour optimiser cette négociation, vous devrez considérer quelques paramètres.

Constituer un apport personnel

En effet, vous devez avoir des arguments bien fondés pour les conditions de votre futur crédit. Pour cela, il est indispensable que vous disposiez d’un apport personnel conséquent. À noter que certaines banques exigent une dot qui correspond à environ 10 % du montant du projet. Il faut aussi souligner que plus votre apport est important, plus le taux est bas. Dans le cas inverse, le taux sera élevé, car la durée de remboursement sera prolongée, alors que le risque augmente avec le temps. Par ailleurs, avoir cette épargne vous permettra de changer de barèmes et de couvrir d’autres frais comme ceux de votre notaire et de votre agence immobilière.

Soigner son profil

Un client présentant un profil professionnel stable peut être rassurant pour une banque. Celle-ci accorde une importance particulière à la demande de prêt de ce type de candidat. Toutefois, il convient de souligner qu’il n’est pas toujours nécessaire d’avoir un poste en CDI pour obtenir un prêt. D’ailleurs,certaines personnes font le choix d’être des intérimaires. Les établissements financiers attribuent un crédit à ces gens, notamment à ceux qui travaillent temporairement depuis 3 ans et qui n’ont pas eu plus d’un mois sans mission. Pour plus d’information à ce sujet, vous pouvez consulter des sites spécialisés.

Soigner son compte et souscrire d’autres produits

Votre comportement vis-à-vis de votre compte est un élément important pour bien négocier un prêt immobilier. Pour la banque, la façon dont vous gérez vos revenus est au cœur de la décision d’attribuer ou non un crédit à un taux attractif. C’est justement pour cette raison que les trois derniers relevés bancaires sont réclamés dans le dossier de demande d’emprunt. Dans le cas où vous avez encore un ou plusieurs crédits en cours, le mieux sera de les solder au moins trois mois avant. Ceci dit, l’existence d’un crédit à la consommation, d’un découvert, d’une dépense superflue ou d’un incident de paiement peut compromettre vos chances.

Valoriser les produits dérivés

En vue de négocier le taux de votre crédit immobilier, vous pouvez proposer des contreparties à votre créditeur. En effet, les banques accordant des prêts aux particuliers sont, pour la plupart, des établissements de dépôt. Les différentes offres de crédits qu’elles avancent sont donc des produits destinés à séduire de nouveaux clients afin que ces derniers confient leur argent et souscrivent d’autres prestations bancaires (assurance habitation, épargne automatique, …).

Bon à savoir

Le choix de l’établissement prêteur est un critère important pour avoir un meilleur taux de crédit. Pour cela, il est essentiel de consulter plusieurs banques pour comparer les offres. Vous pouvez, par exemple, refaire une tournée des banques pour une mise en concurrence après avoir obtenu une proposition. Sinon, il est aussi pratique de s’adresser à un courtier. Cet agent de l’immobilier négociera du taux d’emprunt à votre place.